Film et Cerveau

Je regarde en moyenne 2 films par semaine, donc je suis prise pendant 2×90=180 minutes par semaine par le produit cinématographique. Pendant un an, ce sont 360×180= 64800 minutes, 1080 heures. En dix ans, 10800, soit 450 jours. Plus d un an de mes dix ans, je l aurai passé à visionner des films.

Bien sur, j aurai passé plus de temps à manger ou à dormir.

Mais j´aurai aussi passé beaucoup moins de temps « concentrée » à apprendre autre chose. Je ne tiens pas à discuter ce que les statistiques disent sur la répartition des activités et leurs équilibres, il n en reste pas moins qu´un an est un temps considérable. Je voulais juste commencer avec cette constatation.

Que se passe-t-il pendant ces 3 heures hebdomadaires ?

Subjectivement : Ce que je sais c est que je suis « ailleurs ». Je suis emportée par les évènements à en oublier qui je suis. Je suis absorbée par la fiction. Je vois, entends, « vis » une fiction. Après le film, j´y pense plus ou moins, j en parle plus ou moins, je me souviens de certaines scènes, ou j´en garde de fortes impressions qui durent le temps qu´ elles durent. Il m´arrive de rêver « en référence » à mes films aussi.

Qu´advient-il des souvenirs accumulés pendant ces 3 heures hebdomadaires ?

Souvenirs sont ce que j´ai vu, entendu, vécu, ressenti… Cela inclus le souvenir de « voir de dehors » une histoire, le souvenir d être assis par terre et voir le haut d´une montagne…Toutes les constellations  « Moi-Film » et non seulement « seul le film »

Cette notion même de « souvenir » semble étrange, incompréhensible aux personnes à qui j ai posé la question….

Concrétisons, exemples : Je regarde le film « Matrix ». Je me souviens de la scène de l´hélicoptère partiellement, le visage de « Trinity » les lunettes de soleil de Néo, etc etc… de l histoire, plus ou moins. Et je me souviens aussi de moi-même « dehors » regardant le combat Karaté des deux, moi-même « dehors » voulant en savoir plus lors de la scène de l´oracle. Je ne suis pas très présente pendant le « visionnage », mais je suis consciente de ma passivité ou au moins, je sais que c est une expérience différente de celle « naturelles », « réelles » ou « interactives ».

Je me souviens du suspens, tellement fort mais quand même « distant » vu que je sais que ce n est « qu’un film ».

Je me souviens de mon état « visionnant » un film et il me plait et je sais à quoi je peux m´attendre pour le prochain

Cette éducation filmique (Par éducation, j entends simplement apprentissage sans jugement de valeur), qui vient dont de la consommation de films, le cerveau la tient-il séparée des autres « éducations » ?

Donc :

Le film nous éduque t il à la passivité ? À s´attendre que quelque chose se passe ? viiiiite ? À avoir la vision « globale » autrement dit, quand 2 se parlent, je les vois dans le film, quand par contre moi dans la réalité je parle, je ne me vois pas parler avec l autre…non, ca, c est encore plus compliqué….je disait donc, la passivité ? Une certaine vitesse des évènements ? Une certaine simplicité aussi et linéarité de la logique : A parce que B, et C donc D… Dans le film, tout se tient (quelque part) et tout a un sens (au plus tard après 90 minutes) tout est économique…Du moins plus, beaucoup plus que dans la vie. La logique même des évènements, dans le but de constituer une trame intéressante est « déformée » ; comparée à la réalité bien sur ! Exemple : Si je rencontre Amine dans la rue, c est pas parce qu´au fond quelque part on s´aime. Dans un film, Amine et Ali ne se rencontrent pas « juste comme ca », ca n´a pas de sens pour l histoire, donc ca sert à rien donc ca n existe pas. C est une autre logique bref….Pour dire :

Si nos cerveaux réussissent à tenir ces deux mondes, réalité et fiction séparés. (Pas seulement dans le sens où mon cerveau ne pense pas que j ai vraiment vécu au Tibet avec Brad Pitt etc – Et ca je pense que la plus part des cerveaux en sont capables –  Mais aussi dans le sens qu´il a un « pool » FILM et la il y met toutes les impressions et souvenirs relatifs aux films et un pool REALITE et là il y a tout de la non-fiction) Si nos cerveau réussissent cette séparations, donc pas de problèmes : On peut même en voir 10 par semaines, tant que c est fun, c est bien..

Mais s il n y a pas cette limitation, cette ligne claire : Setting Film versus Réalité, et bien, plus on regardera, plus on tendra à trouver ca normal, que quelque chose arrive, qu´en 90 minutes on fasse le tour du monde,  que des gens beaux- très beau, c est plutôt normal, qu´ on doit rien faire (allongés sur le canapé) pour sauver le monde…

Je ne veux pas diaboliser les films.

Je veux comprendre s ils influent sur notre conception du monde et de nous même. Et pas seulement à travers leurs contenus, mais aussi à travers les conditions de visionnage et setting…

Advertisements
Posted in film, media, psychology, society | Tagged , | Leave a comment

Propaganda!…

La propagande est un mot ou bien fortement associé à des événements historiques bien définis (Les Nazis et l´U.R.S.S. ont fait de la propagande) ou plus vaguement lié aux dictateurs, qui eux, font de la propagande.

Dire que tous font de la propagande pourrait etre pris comme une insulte (à tous). C´est meme faux, vu que certains n´en font pas. Mais dire que tous font de la propagande, est aussi vrai. Dans le sens suivant:

Tous ceux qui emmettent (communiquent activement), donc cherchent soit à convaincre un public, le manipuler, bref, lui “faire faire” ou “faire penser” quelque chose utilisent aussi les méthodes que l´on peut appeler “indirectes” de la communication. Ceci revient à dire que l´on ne se contente pas seulement d´informer et argumenter mais que l´on cherche aussi à arriver à ses buts via émotions.

Des études dans les domaines de psychologie ou sociologie, et plus recement les neurosciences permettent à qui a les moyens de s´approcher toujours plus des chemins les plus directes pour faire adhérer son target. ( Donc faire faire ou faire penser quelque chose à des gens)

“On sait tout ca!” dira-t-on. Oui, une fois rappelés, on se souvient bien. Puis on oublie ou on néglige ces données. Il faut donc le rappeler: On est immergé dans un bain propagandes!!!!!!

Bien sur, chacun se croit assez futé pour déjouer tous les pieges de la pub, la politique… Bein sur,  chacun croit faire des choix conscients voir rationels…

Il y a juste des boss multimiliardaires derriere des campagnes de propagande qui à leur tour coutent des millards…mais qui ne servent à rien à la fin, vu que chacun maitrise sa vie et ses choix.

Amen

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , | Leave a comment

Be a Girl (in Arabic)

Juni_10 027

We muslim women are in general grown up under the dictature of 3 things: 1.our virginity, 2.what others might say and 3.our male relatives.

(2 and 3 are very related. 3 only “operates” when our inner 2 doesn´t seem to work anymore. 1 remains the absolut dictator of our youth, the center of our education, ethic, center of our universe)

Already as very young girl, your mom will make sure you understand well enough, that something between your legs is a treasure you have to keep secret and unseen to ALL and that thing will be the key to respect in your marriage and consequently to hapiness.

Sexuality (she will NEVER use that word but you will understand by your own growing..somehow) is a terrible thing, the worst you could ever do, DAMNATION, if outside marriage and at the same time, well… at the same time, a terrible thing to be done inside marriage.Because…

One of the tricks to make you obei will be frightening you from the act itself (hurts! blood! ..) from the men (wolves, all.  Except the one who will ask for your hand). She (your mother, hence the society) will teach you fear. Fear from men (They will absolutely confirm that fear, you will see if you´ll have the “chance”) consequently fear from the world: Already at 10 you will think: “Outside home, it is all full of men who want to rape me and throw me away” and it won´t even be that false…. But above all she will teach you fear from yourself, your own “being a body” will be a problem, an obstacle and a danger.

Grown older, you´ll learn that what might think the neighbour our your aunt is at least as important as what you think. What appears from your behaviour and clothing is fondamental and what you think is right or wrong is at the end less important  to what seems to be right or wrong. You´ll learn to be false or, worst, completly give up that person that could have been YOU. You will put on what other accept, go out when and where other approve… By this stadium, unless you are the reincarnation of an amazon you will think as other will expect from you. You´ll be finally ready to take your turn as mom and educate your own daughters as they did with you.

Now, for the reincarnations of amazons, point 3 still might do it: The father, brothers, oncles will finish the work…

PS: I don´t pretend ALL arab-muslim girls are to suffer this. I am only talking of my own experience, the experience of my friends, relatives, relativ´s relativs, aquaintances, neighbours etc. No, seriously, fortunately, many many families are oppener and kinder to the “sexe faible”

PS2: Which brings me to the second observation: Europ is far away from emancipation as would please feminists. I will write something about my experience as woman in europ too. Critisizing arabic-islamic culture doesn´t mean one can´t critisize western too.

Posted in feminism, islam, society, Uncategorized | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

The List

Way up

I saw yesterday a documentary about Jim Morrison and I asked myself how many people I know (I heard of) were really speaking for Change, big change….

Reihenfolge zufällig – Pas par ordre (du tout) – random order:

-Jim Morrison

-Anna Politovskaya

-Dieudonné M´bala M´bala

-Bruno Gaccio

-Heraklit: Herákleitos ho Ephésios

-Farag Foda

-Mahmud Mohammad Taha

-Gurdijeff

Very different people, conditions, messages etc. May be they have only one similarity: All of them said that the system, the mentalities, the rules around them had to change. They used the possibility they were given (micro, newspaper…) to speak about important things going wrong in their societies, in the minds, in the comon sens itself. Some shouting loud, some quieter… I wonder why the list is so short? Have to think harder!

 

Aside | Posted on by | Tagged , , , , , , , , , | Leave a comment

Warum Fehler* machen dein Leben rettet

Fehler (Fehler im Sinne des Systems= Fehler die das System ächtet) sind unheimlich wichtig für das Individuum. Warum:

Als junge Erwachsene oder gar noch als Kinder treffen wir Entscheidungen – oder die Enstscheidungen werden für uns getroffen -. Z.B.: Ich werde Jura studieren, oder ich will eine Ausbildung zum Zahnarztassistent machen. Wir sind da jung und denken – und uns wird stark eingeredet – dass die Welt noch offen und voller Möglichkeiten steht.

Vollkommen falsch.

Insbesondere: so bald eine solche Entscheidung getroffen wird, begibt man sich in eine Strömung (das Studium, die Ausbildung). Die Strömung ist  so stark und mächtig, dass sie uns für X Jahre trägt. Wir werden “durchgepresst” mit eine unvorstellbaren Kraft.

Denn mündet sie in ein noch mächtigeren Umfeld, mit noch starkeren Strömungen: Die Arbeits-“markt”. Frisch aus der Uni, wird die nächste Entscheidungen getroffen.

Eine Arbeit annehmen, ist sich in der nächsten starken Stömung werfen. Im normalen Fall, steigt man daraus gegen 70. Und mit 70 steht man am Ende des eigenen Leben.

Nur dass man am Ende des eigenen Lebens (“eigenen” ist überflüssig, jeder hat mur die Eine), dass man also am Ende des Lebens, wenn man brav und fehlerfrei durchgetragen wurde, sich fragen wird, ob es wohl ” alles” war? Wo das (eigene) Leben geblieben ist.

Wir denken, wir haben alles under control, diese Probleme haben nur Andere. 70? Ist noch so lange hin. Ausserdem kann man noch wechseln: Die Welt steht doch voller Möglichkeiten! Wer so dumm ist, und 40 Jahre lang zum gleichen Schreibtisch jeden Tag findet, ist “selberschuld”…

Ja, die Welt steht voller Möglichkeiten. Nur, um sie zu wahrzunehmen, muss man sie sehen, und um sie zu sehen muss man immer wieder aus der Strömung aussteigen (können). Also im Sinne des Systems, der Strömung selbst, sollte man nicht ganz gut funktionnieren: Fähler machejn!

Posted in deutsch, Gesellschaft, Leben, pensée, philosophy, society | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Le Macho Méditéranéen et la Parole d´Allah

Que la femme doit faire des enfants, rester à la maison, se soumettre à l´homme n´est pas une invention des musulmans. On retrouve cet meme ordre des choses un peu partout depuis toujours.

En quoi le cas “musulman” est il different?

En le fait qu´alternatives et évolutions sont fortement entravées. Un obstacle très grand doit etre surmonté dans telles sociétés.

Alors que dans d´autres sociétés patriarches proches culturellement des pays arabo-musulmans des changements et des mouvements féministes peuvent prospérer de temps à autre, l´islam ou la version (les versions) actuelles de l islam ne peuvent qu´ enfreindre l´évolution de tels mouvements.

Les sourats médiniques du Coran et certains Hadiths donnent des préscriptions à suivre pour la société musulmane (d´il y a 15 siècles). La majeur partie des musulmans pense que ces préscriptions sont encore valides aujourd hui. Plus, certains pensent qu´il est de leur devoir de faire de tout pour “retourner” à une telle société, la Médina du prophète.

Dans le monde arabo-musulman, la résistance au changement en faveur des femmes et pour la parité des sexes se nourit de l´essence meme de ce que est, pour la majorité, l´identité religieuse (l´identité donc elle meme), la foi, la vérité absolue voir le sens meme de la vie: Les versets du Coran.

Quel féminisme peut surmonter un tel obstacle?

Posted in droits civiques, feminism, francais, islam, philosophy, society | Tagged , , , , | 8 Comments

Le Pour et le Contre

Aujourd´hui est une belle journée, ensoleillée, froide, l air est claire et légère. Une journée brillante comme du verre taillé à la Swarovsky. Une journée à se demander:

Au fond, qu´y a t il à perdre? Ou qu´y a t il à gagner?

À faire quoi? À faire un blog?

Oui, à faire un blog, à parler. Meme si personne n´écoute.

Bah, au pire, son temps, un peu de son temps...

Et gagner?

Au moins se défouler, se libérer de certaines idées. Au mieux les libérer.

Une journée merveilleuse alors! Absolument merveilleuse!

Posted in Uncategorized | Leave a comment